works

about

ERP

Restaurant

M. d'ouvrage: Bistrot des Alpilles | année: 2014 | mission: complète | Surface plancher: 611m² | localisation: 13210


Images Barthélemy-Ifrah Architecture

Réhabilitation d'un Restaurant.

Le Bistrot des Alpilles devint un lieu incontournable de Saint-Rémy après 1984. Jusque-là, il s’agissait d’un troquet un peu mal famé, destiné à une clientèle d’habitués. Repris en 1984 et transformé en restaurant, le Bistrot des Alpilles devient un lieu de brassage, attirant une clientèle cosmopolite. Cette évolution coïncide avec la transformation de Saint-Rémy.
Aujourd’hui après trente ans d’existence, ses nouveaux propriétaires souhaitent lui redonner l’attractivité qu’il a connue au début de son activité et ce cachet qui en fit un lieu d’exception. Leur volonté est de lui conserver cet esprit de convivialité propre au bistrot, tout en modernisant l’espace et l’identité du restaurant. Notre travail consiste donc en une réinterprétation des codes propres au bistrot, dans une optique plus contemporaine et plus fonctionnelle. Comment également lui conserver cette ambiance provençale assez indéfinissable que l’on retrouve dans certains lieux mythiques des Alpilles. Mélange de charme et d’authenticité. Comment adapter cette ambiance à la demande actuelle ?
Avec l’ouverture de nombreux bars et restaurants, la physionomie de Saint-Rémy change. L’ambiance des lieux se modernise, le village semble accéder à une nouvelle vie. Le Bistrot ne pouvait pas ne pas participer à cette renaissance.

Nous avons imaginé une structure en acier, qui viendra porter une couverture amovible sur la terrasse. Ce métal sera habillé et gravé du motif du garde-corps du premier étage qui fait toute la largeur de la façade. Il nous a semblé opportun d’utiliser cet élément architectonique pour en faire un motif contemporain. En effet, les garde-corps sont un élément fort des immeubles qui bordent les boulevards des villes du sud. Souvent beaucoup plus légers et aériens que ceux que l’on rencontre à Paris par exemple, ils habillent discrètement les façades, en leur donnant une ornementation simple et élégante. Nous adaptons ce procédé, évoquant ainsi l’architecture environnante, ainsi que l’effet qu’elle produit, sans pour autant faire du pastiche.

retour