works

about

habitat /
transformation

becker 2006

M. d'ouvrage: privée | année: 2005 | mission: complète | surface plancher: 162m² (79m² existant + 83m² créé) | localisation: 92700


Photos: Y.Marchand & R.Meffre | site

L’exercice semble destiné à devenir familier. Une famille achète une maison de dimensions modestes à un prix élevé à cause de la mention «possibilité d’extension».
L’étrangeté de cette maison modeste est son rapport à la rue. Située en angle, elle oublie complètement la rue sur laquelle se développe pourtant sa plus longue façade, qui donne par ailleurs sur le jardin. Au lieu de «retourner la maison» en changeant sa façade principale (tâche impossible en l’état à cause des contraintes d’urbanisme et de budget), nous apposons une extension qui ouvrira elle sur le jardin de manière naturelle. La maison se déconstruit ainsi et conserve un peu de l’égarement qu’elle suscitait chez les passants.
La partie contemporaine vient en quelques sortes relier la maison et un ancien appentis, en plan et en volume puisqu’elle développe une double hauteur, traversée par une passerelle reliant l’étage de la maison à la chambre créée des parents. Cet espace parvient à créer un lien tout à fait intéressant entre l’ancien et le contemporain, il concilie deux états sans ce soucier d’une quelconque adaptation à l’un ou à l’autre.
Il prend place, simplement.

retour